Biert village des Pyrénées ariégeoises

biert ariege pyreneesBiert

La devisede Biert : Toutis amasso, ja i arribaram 

Biert données résumées (voir les données)

Situé dans le département Ariège Pyrénées, faisant parti du Parc Naturel Régional des Pyrénées ariégeoises. Plus précisément dans l’Est du Couserans sur la rive droite de l’Arac. Par ailleurs la devise de ce petit village et ses nombreux hameaux : « toutis amasso ja i arribaram » (tous ensemble on y arrivera).

En effet, le village de Biert est le centre névralgique de cette commune qui compte un nombre important de hameaux répartis sur les rives de l’Arac.

Rive nord : les Fontelles, le Coulat, les Catalas, Tartein, Mardécal, le Frèyché, le Coulat….

Rive sud : la Coume, le Sarraillé, Mourès, Magnanc….

Biert et son passé tumultueux

Déjà les magdaléniens ont laissé des traces dans les grottes du Ker démontrant la présence humaine dans ces temps reculés.
Dès en 1552 début de la construction de l’église de la paroisse de Biert. Cette même église qui a pour saint patron Saint-Barthélémy (localement Saint-Boutoulou).

Ensuite, aux environs de 1591 Biert fut détruit tout comme Massat durant la guerre des religions par des Protestant venus évidemment de Foix.

Puis en 1781 une inondation détruit le village.

De succroit vers 1845-1849 c’est la misère qui s’abat. C’est ainsi que  le mildiou attaque les pommes de terre, de surcroit la récolte de seigle est mauvaise.  Par ailleurs en 1849 la récolte de pomme de terre est anéantie et la population se trouventprivée de la principale base de sa nourriture.

Finalement toutes ces disettes  répétitives poussent la population à partir vers de meilleurs cieux.

Dans ces conditions c’est le début du dépeuplement de la vallée qui s’accentua après la deuxième guerre mondiale.

En 1827 le nouveau code forestier entre en vigueur, ce qui aura pour effet de déclencher la guerre des Demoiselles.

Biert indépendant

Jusqu’en 1851 Biert faisait partie de la commune de Massat comme le village voisin Le Port. Donc le 12 février 1851 Biert et Le Port deviennent des communes à part entière.
Bien qu’en 1851 la population de Biert est de 2565 habitants pour environ une moyenne de 300 maintenant.

Par contre la commune a connu jusqu’à 7 à 8 instituteurs qui oeuvraient dans le village et les principaux hameaux (les Fontelles, Berret, Lardécal, Sarraillé, …).

Du reste c’est dans les années 1970 que l’arrivée des « hippis » (néo ruraux aujourd’hui) a stoppé le « dépeuplement ». Déjà à cette époque beaucoup de maisons, de granges vides ont accueilli cette nouvelle population. Ce nouvel afflux  redonne un coup de meilleur à l’économie locale, de sorte que l’école du village est ré-ouverte.

Pour finir de nos jours Biert est toujours un village dynamique. Le tissu association prend une part prépondérante dans la vie locale. En outre vous pouvez consulter le site de « Biert aoué » qui est une mine d’information sur le village.

Il y a de belles balades à faire autour de Biert. Mais aussi un bon petit restaurant « le Gypaête barbu ». Enfin de compte ce petit village de montagne  saura vous distraire avec son folklore : les Lladures (groupe folkolorique), le fameux jeu de Quilles.

Biert est une village proche de son passé, et quelques biertois et biertoises motivés maintiennent la mémoire vivante. Plusieurs livres, un dictionniare du patois local,  film…

Biert en résumé (retour haut de page)

 Blason bier ariege pyrenees Blason de Biert
Nom des habitants :  biertois-biertoise
Population en 2014 : 310 h
Population en 1851 :  2 565h
 Arrondissement :  Saint-Girons
Canton : Couserans est
Altitude mini-maxi :  559-1 371 m
 Superficie :  2351 ha