Milan royal

milan royal ariege pyrenees Le Milan royal

Milan royal ou milan noir

Le milan royal est un rapace qui ne doit pas être confondu avec son cousin le milan noir (photo en bas de page) qui lui est un migrateur qui vient dans nos Pyrénées pour passer l’hiver. Il est facilement reconnaissable, car il possède un plumage beaucoup plus sombre.

Le milan royal sa morphologie, ses capacités

Le milan royal pèse de 800 gr à 1 kg pour le mâle, et la femelle quant à elle peut peser de 900 gr à 1.4 kg. Son envergure varie de 1.45 m à 1.70 m, les ailes du mâle sont plus courtes que celles de la femelle qui peuvent aller de 49 cm à 55 cm.

Dans les airs il est facilement identifiable grâce à sa queue typique en triangle et rousse, profondément échancrée. Sa tête blanche, son plumage brun roussâtre dessus et son poitrail roux avec des rayures brunes. Les longues ailes étroites tricolores sur le dessus et avec deux rectangles blancs dessous. Le tour de ses yeux, la base de son bec et ses pattes sont jaunes.

C’est un rapace généralement très discret, quand il est en vol il peut émettre un cri aigu (un peu comme un miaulement), quand il est en danger ou pendant la période de séduction son cri est beaucoup plus aigu.
Sa durée de vie peut atteindre 25 ans.

Le milan royal un vrai planeur

Part conséquence, son envergure lui permet de « planer » longtemps dans les airs sans battre des ailes, il fait des grands cercles ce qui lui permet de prendre de l’altitude, de repérer ses proies et d’explorer son territoire de chasse qui peut s’étendre sur une dizaine de kilomètres. D’autre part, son imposante queue lui permet de bien se diriger elle lui sert de gouvernail. Il peut rester longtemps en vol sans trop se fatiguer, car il sait se laisser porter par les courants thermiques dont il tire tous les avantages.

Le milan royal son milieu

Le milan royal du sud est un sédentaire pour la quasi-totalité, mais le milan royal du nord peut venir dans nos Pyrénées (et peut aller jusqu’en Afrique) pour passer l’hiver et retourner ensuite dans sa région d’origine. On le retrouve toute l’année dans notre région.

Il aime bien « les zones agricoles » qui associent l’élevage pour ses vastes surfaces de praires et la culture. Néanmoins, il n’apprécie pas les zones trop boisées au contraire pour la nidification il a besoin d’arbres de grandes tailles. Il a bien évidemment besoin d’ espaces ouverts et non confinés. De surcroit on peut le retrouver jusqu’à 1500m d’altitude suivant la topographie des lieux. Il a besoin de ces zones ouvertes pour avoir d’une part un espace suffisant pour voler et un territoire de chasse conséquent.

Le milan royal chasseur pour se nourrir

Pour sa nourriture, le milan royal est un débrouillard, il chasse sur un territoire de plusieurs kilomètres. Il s’adapte aux conditions de son environnement, il mange ce qu’il trouve ou capture. Sa vision lui permet de repérer facilement les charognes, mais son manque d’agilité en vol l’empêche de chasser dans les airs, donc il se « concentre » sur les proies au sol (mulot, batraciens, lézards… il peut aussi s’attaquer aux poussins…) qu’il capture en plongeant en piquet sur elles.

Le milan royal sa vie de famille

Le milan royal vit en couple ou en famille sur un territoire précis. Toutefois en période d’hiver ils peuvent se regrouper sur une zone plus fertile en nourriture.

Vers le début du mois d’avril, on peut voir les parades de séductions entre le mal et la femelle. En général, un nid (aire) est construit chaque année, mais il peut arriver qu’ils « rénovent » un ancien nid. La femelle pond jusqu’à 4 œufs (blanc brillant et tachetés de roux ou violet), l’incubation dure environ 30 jours. C’est la femelle qui couve quasiment exclusivement. Néanmoins de temps en temps le mal la relaie. Par contre, c’est lui qui assure la nourriture de la femelle durant cette période. Une fois l’éclosion faite, c’est les 2 parents qui alimentent les petits qui commencent à voler à environ vers 45 jours. La famille reste groupée jusqu’à ce que les petits puissent se reproduire, ils devront atteindre l’âge de3 ans.

Le milan royal est bien évidemment une espèce protégée.

Recensement du milan royal

milan noir Milan noir