Patou Montagne des Pyrénées

chien de montagne Pyrenees,patou, pastouChien de montagne des Pyrénées-Montagne des Pyrénées-Patou-Pastou(Béarn)

Son nom Chien de montagne des Pyrénées-Montagne des Pyrénées-Patou-Pastou(Béarn), plus connu sous le nom de patou.
Comme l’ours il est présent dans nos Pyrénées depuis la nuit des temps, ce sont des endémiques des Pyrénées.
Bien sûr, lui aussi est « adapté » à la rudesse du climat et de son environnement.

Le patou sa morphologie

C’est un grand chien pouvant atteindre plus de 80 cm, pour un poids pouvant aller jusqu’à 80 kg C’est un chien bien charpenté, son dos plutôt large et robuste, une tête plutôt imposante. Ses pattes mi-longues, mais très fortes lui permettent de bien crapahuter.

Sa robe est épaisse, son poil long, souple et doux d’une couleur blanche avec parfois quelques taches. Son sous-poil épais lui procure une bonne isolation.

Il est robuste et peut vivre jusqu’à environ 15 ans.

Le patou son utilisation

Il était et est de nouveau utiliser non pas pour rassemble les troupeaux, mais, pour protéger ces mêmes troupeaux des prédateurs (ours, loup, lynx, homme…).

C’est un très bon gardien, s’il y a une menace il s’interpose, il va se positionner entre le danger et le troupeau, tout en aboyant. Déjà au moyen âge on l’utilisait aussi pour garder les châteaux, Gaston Fébus le mentionne déjà dans ses écrits. On le retrouve à la cour de Louis de Louis XIV.

Les grands prédateurs ayant disparus de nos montagnes, l’utilisation du chien de montagne des Pyrénées a été abandonné. D’un autre côté la réintroduction de l’ours aura au moins l’avantage de remettre ce chien dans l’actualité.

C’est un chien toujours d’humeur égale, calme, doux et sociable il s’adapte bien au sein d’une famille. Les enfants ne lui posent aucun problème, il peut devenir un vrai peau de colle. Par contre, c’est un très gros baveur et il perd son poil assez facilement.

Il s’adaptera à la vie citadine, mais il a besoin d’espace naturel. Le patou aime bien les grands espaces et bien sûr les grands airs. Il a besoin beaucoup d’activité physique, il aime bien se balader dans de grandes promenades. La montagne c’est avant tout son domaine, son environnement préféré

De bien entendu, avec son poil il ne craint pas le froid, par contre les grosses chaleurs peuvent lui poser problème.

Pour les plus anciens, vous vous souvenez du feuilleton « Belle et Sabastien ». Belle Patou dans toute sa splendeur, sa douceur, sa fidélité… et ses capacités à prendre le dessus sur les rigueurs de la vie en haute montagne.