Gypaête barbu

gypaete barbu au sol le « casseur d’os »

Le gypaète barbu est bien entendu un rapace et plus spécialement l’une des quatre espèces de vautours européens. En conclusion c’est le plus grand vautour de la faune européenne.

En outre on l’appelle aussi le « casseur d’os ».

C’est un oiseau bien structuré et bien massif puisqu’il peut peser jusqu’à 7 kg. Il a une envergure d’environ 3m, et une hauteur pouvant atteindre jusqu’à 1.30m.

Malgré son poids important, mais avec son envergure très importante, c’est un planeur hors pair.
On remarquera la forme de sa queue en losange qui lui sert de gouvernail. Bien sûr il est expert dans l’utilisation des différents courants avec pour conséquence une capacité de planer longtemps.

Ses yeux ronds se distinguent par les anneaux intérieurs de couleurs noir, jaune et rouge ce qui lui donne un air « plus menaçant ».

Pendant sa jeunesse il est nomade, n’hésite pas changer de territoire, ses couleurs sont beaucoup moins vives.

Gypaête barbu adulte

A l’âge adulte, il arbore un plumage d’une couleur rouille orangée sur le ventre, qui remonte jusqu’à la base de la tête et descend jusqu’aux serres. Tandis que son dos est noir.
Il atteint sa maturité sexuelle vers 7 ans, là il va se sédentariser et former un couple.

Une fois adulte, il forme un couple et vit sur un territoire qu’il n’hésite pas à défendre. On le retrouve à une altitude entre 600 m et plus de 2000m.

Le nid pouvant avoir un diamètre de 2m se trouve en général dans le trou d’une falaise inaccessible.

Les parades nuptiales sont d’octobre à février, elles se caractérisent par des piqués des deux prétendants.

Dans un premier temps la femelle pond maximum deux œufs entre décembre et mars voir avril, après environ 55 jours d’incubation c’est la naissance. S’il y a deux oisillons, un seul sera gardé dans un « souci » de pouvoir le nourrir.

Dans la nature il peut vivre une bonne trentaine d’années.

Gypaete barbu son régime

Pour chercher la nourriture il emploie la technique du colimaçon il augmente au fur et à mesure le diamètre de son vol.

Il se nourrit quasiment que d’os qu’il ingurgite en entier quand ils ne sont pas trop gros. Sinon son bec crochu et puissant, lui permet de les casser. Mais quand les os sont trop gros, en dernier recours, il prend de l’altitude. Quand il est suffisamment haut, il les lâche sur des rochers pour qu’ils se brisent. Donc son surnom « casseur d’os » vient de cette technique qui lui est particulière.

Il avale les os directement, au final ils sont dissous par les sucs digestifs.

C’est le dernier intervenant dans la chaine de la nourriture. Il est capable de patienter plusieurs heures pour avoir une carcasse sure.

Il est inoffensif, c’est une espèce protégée dont le nombre de couples augmente petit à petit.

De temps en temps l’actualité nous fait remarquer que le gypaête barbu peut parfois s’attaquer à des troupeaux.